appoint


appoint

appoint [ apwɛ̃ ] n. m.
• 1398; de 1. appointer
1Complément d'une somme en petite monnaie. FAIRE L'APPOINT : ajouter le complément en petite monnaie, et par ext. régler exactement la somme due, de sorte que le créancier n'ait aucune monnaie à rendre au débiteur.
2Fig. Ce qu'on ajoute à une chose pour la compléter. complément, supplément ; accessoire. « l'élevage, qui constitue l'appoint le plus rémunérateur en Normandie » (A. Gide). Ressources, salaire d'appoint. Chauffage d'appoint.
Aide qui s'ajoute. Apporter son appoint. 1. aide, apport, concours, contribution. « Certes, l'intervention du père dans l'avenir de Ramuntcho serait un appoint décisif pour obtenir la main de cette petite » (Loti).

appoint nom masculin (de appointer, rétribuer) Complément en petite monnaie permettant de réunir le montant exact d'une somme due. Aide complémentaire, appui : Cette subvention est pour nous un appoint utile. Somme ajoutée à un décompte de paie pour obtenir un « net à payer » arrondi. ● appoint (expressions) nom masculin (de appointer, rétribuer) Appoint avancé, somme retenue sur le décompte de paie pour compenser l'appoint précédent. D'appoint, qui vient en complément, qui s'ajoute au principal : Salaire d'appoint. Faire l'appoint, payer un achat, un service en remettant la somme exacte. ● appoint (synonymes) nom masculin (de appointer, rétribuer) Complément en petite monnaie permettant de réunir le montant exact...
Synonymes :
Aide complémentaire, appui
Synonymes :
- complément

appoint
n. m.
d1./d Complément exact en menue monnaie d'une somme que l'on doit. Faire l'appoint.
|| COMM Toute somme qui fait le solde d'un compte.
d2./d Fig. Ce qui s'ajoute à une chose pour la compléter. Salaire d'appoint, qui s'ajoute à un salaire principal.
Par ext. Secours, appui. Votre recommandation a été un grand appoint.

⇒APPOINT, subst. masc.
A.— COMM. Somme qui sert à solder un compte commercial :
1. Je suis trop heureux de pouvoir, à l'aide de cet appoint inattendu, solder intégralement les dettes de mon père ...
O. FEUILLET, Le Roman d'un jeune homme pauvre, 1858, p. 32.
P. ext., vx. Le dû :
2. Elle demanda dix louis sur cet objet; on lui en offrit quatre; elle se récria sur la modicité de la somme, sur la valeur du nantissement, et voulut en avoir au moins 140 francs, dont sa maîtresse avait, disait-elle, un besoin indispensable pour acheter un chapeau-casque que Mlle Despaux ne voulait ni livrer à crédit ni vendre à meilleur marché. Cette raison ne fit pas même sourire le buraliste, et Mlle Marton se vit obligée de détacher de son cou, avec un peu d'humeur, une chaîne d'or qui compléta l'appoint, et au moyen de laquelle on lui compta la somme indispensable.
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 3, 1813, p. 160.
B.— Cour. Complément d'une somme en petite monnaie.
Faire l'appoint. Ajouter le complément en petite monnaie; p. ext. payer exactement la somme due, en sorte que le bénéficiaire ne soit pas obligé de rendre de la monnaie.
Fam. Gain qui s'ajoute aux ressources principales :
3. Quand ils avaient fait les huit heures sur les vignes du patron, ils avaient encore un moment, le matin et le soir, pour cultiver leur raisin. (...)
Ils faisaient du fruit, et même le vendaient à Loménie. Pas très cher évidemment, il n'avait pas besoin d'eux, enfin. Tout de même un ménage trouvait comme ça une pièce de 400 francs la récolte, et comme avec la saison morte l'un dans l'autre un bon journalier ne gagnait pas plus de quarante-deux, quarante-trois sous par jour, c'était un appoint pas négligeable pour la famille.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 91.
Au fig. Aide complémentaire :
4. Une recrudescence de centres habités signale le bord des plateaux de lœss en Alsace, entre Strasbourg et Saverne, comme en Autriche le bord des plateaux que longe la Morava au nord de Vienne; la vigne et les vergers ajoutent leur appoint aux cultures de céréales.
VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géogr. humaine, 1921, p. 177.
5. Brest est par terre aujourd'hui et j'ai peine à imaginer la masse énorme de ses décombres. Certains conserveront le souvenir du port de guerre, de l'arsenal, des tourelles géantes, des ponts blindés, des canons à longue portée des plus modernes cuirassés de sa flotte de haute mer qui était un bel appoint pour l'Angleterre en juin 1940.
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 57.
P. ext. Toute espèce de complément :
6. Par ces divers moyens, quarante-deux voix sûres m'étaient acquises : il ne restait plus qu'à agir vivement sur les quatorze qui formaient l'appoint de la majorité.
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 322.
7. Notre dernier Courrier a dit au monde toute la transformation qu'a déjà subie ou que subira, cet automne, la Mode, et expliqué le changement de décor de la Saison; il ne nous restait plus qu'à décrire les mille riens charmants, appoint indispensable d'une toilette du jour : quand nous nous sommes aperçue que, pour avoir tiré trop de choses de notre propre observation, nous avions comme négligé certains traits un peu banals, certes, connus, oui, mais à Paris (or, nous n'écrivons pas seulement pour Paris).
MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, p. 745.
PRONONC. ET ORTH. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787 admet la var. graph. apoint.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1150 apoint « occasion favorable » (Voy. de Charlemagne, p. 46, Koschwitz ds GDF. : Au besoing se couvient il aidier, sire, fait il, et de paiens, se mout en y a, ne se couvient si non par apoint effrayer) 1611, COTGR.; 1930 attendre l'appoint de la marée, du vent, « attendre la marée, un vent favorable » (Canada); 2. 1452 « somme qui solde un compte » (A. GREBAN, Passion, 2192 ds GDF. Compl. : Faictes l'apoint : je m'y oppose Et vous deffens de disposer Quelque bien sans moy exposer Le fait), attest. isolée, repris dep. Ac. 1740; av. 1750 « qui complète (au fig.) » (Mme DE STAËL, Considérations sur la révol. fr., IV, c. 4 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, p. 447 : La curiosité pour les nouvelles ne peut se satisfaire qu'en recevant un appoint de mensonges).
Déverbal de appointer1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :123.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BÉL. 1957. — BOUILLET 1859. — Canada 1930. — COLAS-CAB. 1968. — Comm. t. 1 1837. — Lar. comm. 1930. — LE BRETON Suppl. 1960.

appoint [apwɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1398; apoint « moment favorable », v. 1150; de 1. appointer.
1 Techn. Somme qui sert à solder un compte commercial. Solde.
2 (1452). Cour. Complément d'une somme en petite monnaie. || Payer vingt francs cinquante au moyen de deux billets de dix francs et d'un appoint de cinquante centimes.
Loc. Faire l'appoint : ajouter le complément en petite monnaie, et, par ext., régler exactement la somme due, de sorte que le créancier n'ait aucune monnaie à rendre au débiteur. || Le public est tenu de faire l'appoint.
1 Pour éviter toute discussion dans les payements, le débiteur sera toujours obligé de faire l'appoint, et par conséquent de se procurer le numéraire d'argent nécessaire pour solder exactement la somme dont il sera redevable.
Décret du 22 avr. 1790, art. 7.
3 Fig. Ce qu'on ajoute à une chose pour la compléter. Complément, supplément; accessoire. || Un appoint de combustible. || Un appoint utile, nécessaire.D'appoint. || Ressources d'appoint. ( À-côté, 2.). || Salaire d'appoint, qui s'ajoute, constitue un complément au salaire principal dans un ménage (parfois avec une nuance péjorative). || Le salaire de la femme a longtemps été considéré comme un salaire d'appoint. || Chauffage d'appoint.
2 Ajoutez à votre poids cet appoint de métal pur qui seul donne le vrai alliage du courage humain.
Giraudoux, Amphitryon 38, I, 2.
3 (…) l'élevage, qui constitue l'appoint le plus rémunérateur en Normandie, est à peu près nul dans la vallée de la Garonne.
Gide, Journal 1889-1939, 4 oct. 1916.
Par ext. Élément qui s'ajoute pour aider. Apport, concours, contribution, part. || Un appoint déterminant dans…, pour… || Constituer, être un appoint.
4 Certes, l'intervention du père dans l'avenir de Ramuntcho serait un appoint décisif pour obtenir la main de cette petite.
Loti, Ramuntcho, I, 1.
5 Quelles que soient les créations de la culture anglo-saxonne ou nordique, l'Europe ne saurait être elle-même sans l'appoint de la culture latine.
André Siegfried, l'Âme des peuples, II, 3.
6 « Nous travaillerons… » « Oui, bien sûr. Mais comme des esclaves, ça n'est pas un travail qui émancipe et nous ne serons jamais qu'un appoint. »
Sartre, la Mort dans l'âme, II, p. 214.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • appoint — ap‧point [əˈpɔɪnt] verb [transitive] 1. to choose someone for a job or position: • The company appointed a new chairman last week. appoint somebody to do something • It can appoint a foreign company to manufacture its product under licence.… …   Financial and business terms

  • appoint — ap·point /ə pȯint/ vt 1: to name officially to a position appoint ed to the agency s top post appoint ed conservator of the estate 2: to determine the distribution of (property) by exercising the authority granted by a power of appointment …   Law dictionary

  • Appoint — Ap*point ([a^]p*point ), v. t. [imp. & p. p. {Appointed}; p. pr. & vb. n. {Appointing}.] [OE. appointen, apointen, OF. apointier to prepare, arrange, lean, place, F. appointer to give a salary, refer a cause, fr. LL. appunctare to bring back to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • appoint — APPOINT. s. m. La monnoie qui se donne pour achever une somme qu on ne sauroit parfaire avec les principales espèces employées au paiement. Pour faire mille francs en écus, il faut trois cent trente trois écus, et un appoint de vingt sous. On dit …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • appoint — [ə point′] vt. [ME apointen < OFr apointer, to arrange, make ready < ML appunctuare < L ad, to + punctum, POINT] 1. to set (a date, place, etc.); decide upon officially; decree [to appoint a time for a meeting] 2. to name or select… …   English World dictionary

  • Appoint — (franz., spr. pŭäng; ital. Appunto), zur Vollzahlung eines Geldbetrags dienende Scheidemünzen. Insbesondere heißt A. ein Wechsel, durch den in Verbindung mit einem oder mehreren andern eine Forderung vollkommen ausgeglichen wird. Erhält z. B. A… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Appoint — (frz., spr. pŏäng), ital. Appunto, ein Wechsel, der eine Schuld ausgleicht oder eine bestimmte Summe voll macht (Ausgleichungs , Abschlußwechsel; daher par appoint oder per appunto remittieren oder trassieren, den Rest einer Forderung durch… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • appoint — [v1] assign responsibility; decide accredit, allot, assign, choose, command, commission, decree, delegate, designate, determine, direct, elect, enjoin, establish, finger, fix, install, name, nominate, ordain, select, set, settle, tap; concepts 41 …   New thesaurus

  • Appoint — Ap*point ([a^]p*point ), v. i. To ordain; to determine; to arrange. [1913 Webster] For the Lord had appointed to defeat the good counsel of Ahithophel. 2 Sam. xvii. 14. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Appoint — (fr. [spr. Appoäng], ital. Appunto), auf den Punkt, genau; 1) ein Wechsel, wenn durch denselben eine Schuld genau ausgeglichen wird; dann auch, wenn er als ergänzender od. einzelner Theil einer größeren Summe angesehen wird; so sagt man z.B. 2) A …   Pierer's Universal-Lexikon